Participez aux 2 défis sur la mobilité durable lors des défis de l’économie circulaire en Finistère le 8 mars

Rejoignez 2 défis sur la mobilité durable :

Le Brestoâ : Comment répondre à la demande croissante de transferts maritimes des vélos ?

Les petites folies : Trouver une alternative aux transports émetteurs en GES de nos publics pour venir en festival en zone peri-urbaine/rurale


📝 Choisissez votre défi et intégrez une équipe jusqu’au 4 mars ! https://zcu.io/M8sp
👉 Plus d’informations sur https://zcu.io/dj5H

 

Le Brestoâ : Comment répondre à la demande croissante de transferts maritimes des vélos ?
Liaison maritime entre Le Fret (Presqu’île de Crozon) et Brest. Chaque année, le nombre de personnes à vélo augmente. Actuellement, la vedette Le Brestoâ peut accueillir maximum une quinzaine de vélos en pleine saison. Or, cette capacité n’est pas suffisante pour répondre à l’ensemble de la demande. Le défi consiste à trouver une solution économique et durable pour augmenter le nombre de places dédiées aux vélos à bord. Ce constat est également fait par de nombreux armateurs qui commencent à refuser l’embarquement des vélos.

Les petites folies: Trouver une alternative aux transports émetteurs en GES de nos publics pour venir en festival en zone peri-urbaine/rurale

Depuis 2011, Les Petites Folies ont pris leur envol sur les dunes de Lampaul-Plouarzel au sein du magnifique Pays d’Iroise. Une expérience incroyable construite autour d’un rêve d’adolescents partagé pour se concrétiser en une réalité intergénérationnelle portée par de nombreux acteurs locaux. Pour 2022, nous nous interrogeons maintenant sur la direction à donner pour prendre le bon cap. Et une orientation forte revient inéluctablement dans nos échanges: fédérer, (ré)unir, protéger, s’interroger à préserver la transmission pour préparer le monde de demain pour les générations futures. Nous souhaitons ainsi lancer dans cet esprit une vraie démarche de soutenabilité et d’éco-responsabilité de nos pratiques et nos comportements.
Nous avons, à travers la reprise d’études du directeur du festival (Master 2 Ecologie industrielle et Territoriale), commencé à développer une expertise environnementale et sommes en cours d’expérimentation d’une grille d’auto évaluation de nos pratiques avec à la clef l’identification d’indicateurs environnementaux et leurs solutions.

Le festival se déroulant en zone péri-urbaine, les transports autres que la voiture sont peu développés.
Nous souhaitons donc relever un défi de challenge mobilité, qui apporterait une alternative aux moyens de transports traditionnels émetteurs en CO2. Nous souhaitons développer une réflexion sur l’intermobilité et les mobilités douces. Nous pensons notamment à encourager les transports en commun, le co-voiturage, le vélo… Se pose aussi la question des leviers, des financements afin d’inciter nos festivaliers à plus de mobilité, sans augmenter leur coût et temps de transport pour venir au festival. Nous souhaitons à travers ce challenge engager cette réflexion qui concerne un grand nombre d’événements en France avec des objectifs de décarbonation de la culture affichés par nos institutions mais qui aujourd’hui ne sont pas suffisamment accompagnés de moyens et de dispositifs pour y remédier. Comment maintenir nos événements dans leur propre fonctionnement tout en travaillant à éviter les impacts, quand on ne peut pas faire autrement que les réduire, et infine les compenser. Nous souhaitons donc relever ce challenge à vos côtés en relevant votre défi !


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Jérôme Sawtschuk (5 février 2022). Participez aux 2 défis sur la mobilité durable lors des défis de l’économie circulaire en Finistère le 8 mars. Fabrique des mobilités durables en Bretagne FABMOBZH. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/oo3p


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.