Comment les personnes réagissent lorsqu’elles migrent des territoires de l’automobile vers les lieux dotés en alternatives ? Article de Emre KORSU

” Les habitudes, réflexes, penchants, préférences,

dispositions pro-automobiles sont une réalité, établie

par de nombreuses enquêtes sociologiques, mais leur

emprise n’est peut-être pas aussi totale que ce qu’on

imagine. Placés dans des situations qui donnent aux

alternatives un avantage impossible à ne pas relever,

beaucoup d’automobilistes convaincus feraient une place

aux alternatives dans l’organisation de leur quotidien,

en dépit d’habitudes ou penchants pro-automobile, pour

la simple raison que le penchant pour ce qui est simple,

pratique, confortable, peu onéreux, etc., prend, à un certain

point, le dessus sur les habitudes, routines, dispositions

favorables à un mode de transport en particulier.”

Emre Korsu

Lien vers l’article


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Jérôme Sawtschuk (20 février 2022). Comment les personnes réagissent lorsqu’elles migrent des territoires de l’automobile vers les lieux dotés en alternatives ? Article de Emre KORSU. Fabrique des mobilités durables en Bretagne FABMOBZH. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/oo3t


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.